Relation Epistolaire

Relation épistolaire

 

Voici une fic de Mathilde (d'ou ne transparait pas du tout sa passion pour Nate lol !! )… Comme son titre l’indique, il s’agit d’un échange de lettres entre les personnages de la série !! N’hésitez pas à laisser vos impressions sur cette fic au bas de cette page via les formulaires de commentaires…

 

Bonne lecture !!

 

Bonjour Nate,

J’ai déjà essayé quinze fois d’écrire ce mail et je n’ai pas encore réussi à trouver le courage de te l’envoyer.
Je suppose que je devrais commencer par dire que je sais qu’il y a sûrement des millions de raisons qui feront que tu ne liras jamais ce mail : ce n’est peut être plus ton adresse e mail, il existe aussi une faible possibilité pour que ce mail se perde dans l’univers merveilleux de l’internet, sans oublier la grande probabilité pour que tu effaces ce mail sans le lire en voyant qu’il vient de moi… Je pourrais continuer mais si je continue, je vais perdre toute motivation pour écrire ce message… Et même si tu ne le lis jamais, j’avais envie de t’écrire, je me sens plus proche de toi rien qu’en t’écrivant… J’ai envie d’avoir de tes nouvelles, de savoir comment tu vas, ce qui se passe dans ta vie, qui fait partie de ta vie…

Alors, je vais commencer par la question classique : comment vas-tu ? Vraiment, sincèrement… Tu continues à écrire ? Tu continues le tennis ? la guitare ? J’espère que tu t’es fait des amis dans ta nouvelle école, des gens bien... je n’aime pas l’idée de te savoir seul dans une autre ville… J’aimerai bien apprendre que les choses se sont améliorées avec ta mère et ton père mais j’imagine que ce n’est pas si simple que ça… C’est pour ça aussi que j’espère sincèrement que tu as des amis qui sont là pour toi !

Je voulais aussi que tu saches que je ne suis pas seule non plus. Peut être que toi tu t’en fous mais je voulais que tu saches que je suis entourée de gens qui tiennent à moi… J’ai un ami, Michael, qui est extraordinaire. Il arrive à me convaincre que malgré tout, je mérite d’être son amie et il m’a aidé à aller mieux après ton départ… En fait, il me fait penser à toi ! Vous êtes différents mais tellement pareils ! de temps en temps, on écoute des disques tous les deux, et je me souviens de toi : c’est un fan des Sex Pistols et de Postal Service… Il arrive à me faire rire à chaque fois avec des imitations bidons de Bruce Lee dans des scènes de doublages ratées !

Je continue à faire des photos… Même si je trouve ça très dur de savoir que tu n’apparaîtras pas de l’autre côté de l’objectif, de savoir que je ne te verrai pas sourire… ce petit sourire que tu gardais uniquement pour moi… ça me manque…

C’est très dur pour moi de t’écrire tout ça… ça me fait penser à tout ce qu’il y a eu entre nous… Je pense au moment où on s’est embrassés sur le capot de ma voiture… je pense aux moments où on rigolait ensemble devant une glace… Je me souviens de tout… Je me demande ce que tu fais… ce que tu as décidé de faire de ta vie… Si tu vas suivre les envies de ton père et devenir un grand champion de tennis car je sais que tu peux le faire, tu pourrais devenir un grand joueur de tennis… Ou peut être as-tu décidé d’écrire le grand chef d’œuvre que tout le monde attend : le premier livre de Nate Bates… quelle que soit ta décision, j’espère qu’elle te rendra heureuse… car tu es quelqu’un de merveilleux, tu mérites d’être heureux, de te réveiller tous les matins avec le sourire aux lèvres…

Tu me manques, Nate… Je ne vois pas ce que je pourrais dire de plus… à part que tu me manques vraiment… je rêve de toi presque toutes les nuits même si ça fait un an que je ne t’ai pas vu ou même parlé au téléphone… Je ne veux pas que tu penses que si je ne suis pas venue te voir, c’est parce que je t’ai oublié car c’est faux… je pense toujours à toi… ne t’imagine pas non plus que je ne tiens plus à toi, ou que je ne t’aime plus parce que je t’aime Nate ! J’ai peut être mis du temps à me l’avouer mais je t’aime ! Des fois, j’aimerai ne plus t’aimer car ma vie serait tellement plus simple… je pourrais vivre une belle histoire avec Michael ou quelqu’un d’autre… Peut être que les sentiments que j’ai pour toi vont s’atténuer un jour mais pour le moment, je souffre toujours autant rien qu’à la pensée de t’imaginer sans moi… car je sais qu’on ne peut pas être ensemble… pas pour le moment en tout cas…

Je vais te souhaiter bonne chance et bon courage pour vivre ta vie comme tu l’entends… Je t’aime, je pense à toi… je tiens à toi… tu me manques…

Au revoir Nate… J’espère que tu me répondras…

Ta Cody

 

----------------------------------

Cody,

Malgré les forces obscures qui cherchent à nous éloigner, j’ai bien reçu ton mail ! C’est dommage que tu n’ai pas été là au moment où j’ai entendu le message « Vous avez un message » et que j’ai vu que c’était toi qui m’avait écrit ! je ne dirai qu’une chose : ENFIN ! Quel soulagement, quel bonheur ! J’ai eu l’impression d’avoir retrouvé la moitié de mon cœur qui me manquait depuis un an !

Je commençais à me demander si tu m’avais gardé une place dans ton cœur après tous ces mois sans nouvelles… Toi qui m’avais promis de m’écrire tout le temps quand je serai parti mais cette promesse, c’était avant qu’on se dispute le jour de mon départ !

Je te rassure, je vais bien… maintenant… car j’ai eu du mal à remonter la pente après mon départ… Mais j’ai rencontré des gens formidables, je vis avec une fille fantastique, elle s’appelle Clara… elle est passionnée de fringues et on parle philosophie pendant des heures… Malheureusement, elle a des goûts musicaux très nuls : imagine que j’habite avec une fille qui est fan de Céline Dion et Lara Fabian… Moi, Nate Bates… qui l’eut cru ? Mais en dehors de ce détail, c’est une fille merveilleuse ! Elle sait se taire et elle sait parler, elle peut rire et être sérieuse en même temps…

Ça ne m’empêche pas de penser à toi tout le temps, je ne compte même plus le nombre de nuits blanches que j’ai passées en pensant à toi… à me demander comment on avait pu en arriver là… comment j’avais pu partir si loin de toi alors que je t’aimais tellement…

J’ai continué le tennis finalement… l’adrénaline que procure ce sport m’a manqué et je me suis rendu compte que je ne pouvais pas abandonner le tennis juste pour énerver mon père… il fallait que je grandisse et que j’oublie les rêves de mon père et que je réalise les miens ! J’ai aussi continué à écrire… Je ne pouvais pas laisser tomber l’écriture… je me sens tellement plus proche de toi quand j’écris… dans ma chambre, les murs sont recouverts de photos de Cascadia, soit les tiennes, soit les miennes… des photos de nous aussi… de notre week end à New York… J’ai souvent hésité à les enlever mais je n’ai jamais réussi à me résoudre à tourner la page ! Quand j’entends mon téléphone sonner, les premières secondes, j’imagine toujours que ça va être toi qui me propose d’aller voir Casablanca à la cinémathèque, ou aller acheter du chocolat car tu es en manque de magnésium, ou une sortie dans ta voiture inoubliable, ou une ballade en rollers…. Mais je n’ai pas entendu ta voix depuis tellement longtemps, même si je crois l’entendre de temps en temps dans la rue…

Une petite partie de moi, celle qui est égoiste, aurait souhaité que tu sois triste et misérable sans moi mais la plus grosse partie est ravie et soulagée de savoir que tu es entourée, que tu as des amis et que ta vie te plait ! car je veux que tu sois heureuse, que tu profite de la vie, j’espère que tu continues aussi à voir tes amis de Cascadia…

Je ne te dirai jamais assez à quel point tu me manques, à quel point je t’aime encore, à quel point ma vie sans toi est vide… Je t’aime tellement que le soir, je peux presque encore ressentir ton corps blotti contre le mien et ton souffle chaud dans mon cou…

Merci pour ton mail, pour ces nouvelles…

Nate

 

-------------------------------------------------------------

 

Nate,

Je suis ravie que le courant soit rétabli entre nous… La joie indescriptible que j’ai ressenti en lisant ton mail, et en le relisant, et en le relisant encore… Merci de m’avoir répondu…

Ton mail m’a donné envie de m’acheter du chocolat… J’ai failli t’appeler pour y aller ensemble, on aurait fini notre petite sortie devant un cappuccino au café du coin… Comme dans mes souvenirs… ça aurait été super de te regarder dans les yeux, de me rendre compte que je t’ai manqué autant que tu m’as manqué… que toi aussi, tu penses encore à moi… que toi aussi, tu m’aimes encore…

Je ne sais pas si on peut considérer qu’on est ensemble maintenant… tout ce que je sais, c’est que j’ai regretté ce que je t’ai dit avant que tu partes ! Tu voulais m’aider et moi, je t’ai rejeté… Je t’ai même encouragé à partir… Pardonne moi… Je t’aime tellement, j’ai envie de te serrer dans mes bras pour me persuader que tu ne m’en veux pas….

Je suis contente que tu ai décidé de continuer le tennis, tu as l’air heureux… Par contre, je ne peux pas m’empêcher d’être jalouse en ce qui concerne Clara… J’avoue que ses goûts musicaux me rassurent un peu, elle n’est donc pas parfaite… Je suis quand même jalouse… Elle vit avec toi, elle peut te parler, te remonter le moral quand ça va pas… elle peut te voir… J’espère d’ailleurs que tu ne sors jamais de la salle de bain avec juste une serviette de bain autour de la taille… Cette vision ne cesse de me hanter et j’espère que ça n’est encore réservé qu’à mes yeux…

Je sais que je n’ai aucun droit sur toi et que je ne devrais pas être jalouse mais c’est plus fort que moi… Tu me manques tellement…

Je t’embrasse fort…

Cody

 

------------------------------------------------

 

Cody,

Tu es jalouse de Clara ?? Tu n’as aucune raison… je te rassure tout de suite… elle ne m’a jamais vu nu… ni même avec uniquement une serviette… Mais je comprends que cette vision te hante encore… toutes les femmes sont folles de mon corps ! et tu ne fais pas exception…

Plus sérieusement, Clara est juste une amie… d’ailleurs, elle m’a présenté son amie Marine et j’ai halluciné… C’est une vraie fan hystérique de Lara Fabian… elles m’ont entraîné au concert de leur idole avant-hier… J’ai du supporter sa voix pendant deux heures, et l’entendre hurler ses textes mielleux pendant aussi longtemps, ça vise l’épreuve de force ! sur le chemin du retour, Marine a commenté toutes les parties du concert… tu te souviens quand elle a dit ça ?? et au moment où elle s’est assise sur le tabouret ?? et quand elle a chanté Tout… J’étais là alors je sais pas pourquoi elle a eu besoin de tout me raconter mais elle est infatigable cette fille, c’est terrible…

Toujours est il que le soir, elle a dormi à la maison, elle a chanté les chansons avec Clara en imitation karaoké dans le salon et crois moi, Clara a perdu à jamais tout sex appeal pour moi… elle est définitivement rayé de la liste des copines potentielles ! si tu l’avais vu hurler dans la lampe qui lui servait de micro pendant que Marine essayait vainement de faire une danse sexy à côté, elles étaient pathétiques…. Mais je dois avouer qu’elles m’ont quand même bien fait rire !! Cette Marine, c’est un drôle de phénomène quand même…

Quant à savoir où on en est dans notre relation, je sais pas… Moi, Nate Bates, je suis incapable d’analyser notre situation… J’aime ce que tu es, j’aime ce que nous avons partagé et que nous partageons encore, j’aime ce que tu m’apporte par tes sourires, tes rires, ton regard, j’aime ce que je pouvais lire dans tes yeux, j’aime notre relation… Je t’aime toi… Mais je ne pense pas que au jour d’aujourd’hui, j’ai une relation amoureuse avec toi... malheureusement !

Tu me dis que tu regrettes ce que tu m’as dit avant que je parte… Mais je ne t’en veux pas… tu souffrais tellement… Je ne pouvais pas… Non, je ne savais pas comment faire pour que ça aille mieux. Jusqu’à cette histoire, j’avais toujours pu te remonter le moral, quand tu ne pouvais parler à personne d’autre, quand tu ne pouvais faire confiance à personne, j’avais toujours été là pour toi… Je savais faire partir ta peine pour que tu trouve le courage de sourire… Mais cette fois ci… la fois où tu as le plus souffert de toute ta vie…. Je ne pouvais rien faire pour toi… rien du tout… je me suis senti impuissant comme jamais auparavant… te voir souffrir autant était insupportable pour moi, j’avais l’impression de ressentir ta peine et de ne rien pouvoir faire…

Je sais, tu vas me répondre que tu n’avais besoin que de moi, que je te prenne dans tes bras… alors que moi, je n’ai pas su faire face à la situation et que j’ai cru que tu me détestais à ce moment là… je ne pouvais pas te regarder dans les yeux… Donc j’ai décidé de partir…. Et ce que tu m’as dit ce jour là, je ne l’oublierai jamais, même si je t’ai pardonné….

Maintenant, reste à savoir si on veut continuer notre histoire quitte à souffrir encore dans le futur… on a déjà perdu suffisamment de temps cette année… Moi, je veux te prendre dans mes bras, je veux me réveiller à tes côtés, je veux t’entendre chanter sous ta douche le matin, je veux te faire bruler tes pan cakes que je suis censé faire au petit déjeuner, je veux partager un cappuccino avec toi dans le café du coin pendant que dehors, il pleut des litres d’eau… Que veux tu ?? la balle est dans ton camp mais sache que je t’aime et que je ne te dirai jamais assez à quel point je regrette d’être parti l’année dernière…

Je t’aime…

Nate

 

----------------------------------------------

 

Nate,

Ton mail m'a fait rire et pleurer en même temps. T'imaginer, toi, à un concert de Lara Fabian, j'avoue que c'est inimaginable pour moi... Peut être que tu as tellement changé cette année loin de moi que nous n'avons plus grand chose en commun. Parce que, honnêtement, Lara Fabian, j'ai du mal à te croire. Clara et Marine doivent être exceptionnelles pour avoir réussi à te convaincre de les accompagner... Ou peut être t'ont elles drogué???

En parlant de Clara, je suis rassurée d'apprendre qu'il n'y a rien de sexuel entre vous mais je ne peux pas m'empecher de l'envier quand même de pouvoir partager le quotidien avec toi. Tu dis que tu veux te réveiller à côté de moi... Moi aussi, il y a des choses qui me manquent : je veux m'endormir dans tes bras pour me sentir en sécurité, je veux t'emmener au concert de Death Cab For Cutie (pour te faire oublier Lara Fabian), je veux te regarder savourer ton café du matin comme si c'était la plus belle merveille du monde, je veux t'entendre rire, je veux faire semblant d'apprécier tes pancakes brulés, je veux te prendre en photo, je veux te serrer dans mes bras, je veux tellement de choses....

J'ai pleuré en lisant ce que tu avais ressenti le mois qui a précédé ton départ.... Je me suis dit qu'à ce moment là, ni l'un ni l'autre, nous avons su quoi faire... Je pense que tu as raison... Sans m'en rendre compte, je t'ai mis à l'écart à ce moment là... Je pensais que tu ne comprendrais pas ce que je ressentais tout en espérant que tu me comprennes et que tu me promettes d'être toujours à mes côtés... Mais je ne t'ai pas laissé faire... Je suis désolée que tu te sois senti inutile alors que tu étais tellement utile dans ma vie, tu étais la seule chose importante dans ma vie... Tu étais mon soleil, mes sourires, mes yeux qui brillent, mon étoile filante, ma mélodie du bonheur, mon explosion de joie... Je t'aimais tellement que ça me faisait peur, j'étais terrifiée à l'idée de te perdre toi aussi... Cette peur m'a paralysé!! Je ne savais plus quoi dire pour te retenir alors je t'ai poussé vers la sortie.... Sans doute plus simple de souffrir à ce moment là que plus tard....

Depuis tout à l'heure, j'emploie le passé... Mais sache que mes sentiments pour toi n'ont pas changé.... La peur est toujours là... Peur de te perdre, de te décevoir, de souffrir, peur de te faire souffrir... Mais même si j'ai peur, j'ai envie d'envisager la possibilité d'un avenir avec toi... car je ne peux pas imaginer mon avenir sans toi de toute façon...

Réponds moi vite...

Je t'aime.

Ta Cody

 

----------------------------------------------

 

Cody,

Cette semaine, j’ai été à Cascadia pour le K10 !!! Que d’émotions de parcourir ces couloirs, je m’attendais presque à te voir surgir à l’open ou à entendre le déclencheur de ton appareil photo dans les gradins pendant mes matchs… Ce tournoi a été rempli de nostalgie pour moi… J’ai assisté à la victoire écrasante de Sunny… Elle arrive encore à progresser, elle est vraiment étonnante cette gamine qui n’en est plus vraiment une d’ailleurs ! Elle a su imposer son style de jeu du début à la fin… Vraiment impressionnante !

Lors de ce tournoi, j’ai aussi revu les autres : Squib, Adena, Cameron, Tanis et même Rick ! Ils m’ont permis d’avoir des nouvelles de toi, savoir tout ce qui s’était passé pour toi cette année sans moi… Ils étaient ravis d’apprendre que nous avions rétabli le contact tous les deux… D’ailleurs, je pense pouvoir t’affirmer qu’Adena va t’appeler bientôt pour te reprocher de ne pas l’avoir mise au courant ! on a passé de bons moments ensemble… qui aurait pu croire qu’après nos débuts difficiles, je serai enfin complètement intégré dans ce groupe d’amis.

Ils sont tous venus m’encourager pour ma finale. Je pensais que j’aurai la chance de jouer contre Squib… J’ai envie d’être en compétition avec lui, son service est très efficace ! Mais malheureusement pour lui, il s’est blessé au poignet (une sombre histoire de vol de chocolat !) juste avant le tournoi donc au lieu d’être mon adversaire, il a été mon supporter numéro un !!

La finale a donc été entre moi et un chilien qui adorait monter au filet mais j’ai réussi à le déstabiliser dans son jeu car il réagissait sans spontanéité et sans passion… J’ai donc remporté le match en 4 sets : 6-2, 4-6, 6-3, 6-3… Je vais m’arrêter là car je sais que tu n’aimes pas regarder les matchs de tennis alors j’imagine que tu n’aimes pas non plus lire leur récit détaillé ! Mon père a profité de ma victoire pour faire un grand discours à la gloire de Cascadia, je crois qu’il oublie une chose, c’est que je n’ai jamais joué au tennis dans son école… Mais bon, ça lui a fait plaisir !

J’ai profité aussi de mon petit voyage pour faire une petite pause au cours désaffecté, symbole de tant de choses pour nous deux… La réparation de ta voiture, nos rendez vous sur les bancs mais surtout ce dernier jour, avant que je parte, la discussion que nous avons eu ! même si ce n’était pas vraiment une discussion, nous avons alterné les cris, les reproches et les larmes sans écouter l’autre… Je pouvais sentir ta présence, c’était vraiment une sensation étrange !

Maintenant, je suis de retour chez moi ! Clara et Marine (qui semble avoir élu domicile chez moi ces derniers temps !) m’avaient préparé une surprise pour ma victoire… Elles avaient invité tout le monde chez nous… On a rigolé toute la nuit ! c’était une super soirée ! Il ne manquait que toi pour que ce soit parfait !

Je te laisse pour aller faire une sieste ! Je vais rêver de toi !

Bisous

Nate

 

 

-----------------------------------------------------



Nate,

Je suis très déçue de ne pas avoir su avant que le K10 avait lieu la semaine dernière et que tu étais à Cascadia… J’aurai bien aimé être dans les gradins… te soutenir, te voir, t’encourager (j’aurai été à côté de Squib… J’ai du mal à le croire quand tu me dis qu’il est devenu ton fan numéro 1, en même temps, si il a toujours été jaloux de notre relation, il a toujours admiré ta façon de jouer…)…

Je te félicite d’avoir remporté ce tournoi… Bravo mon cœur ! Je savais que tu y arriverais ! Tu as une façon de jouer qui te permet de résister tellement bien à la pression et à l’esprit de compétition ambiant tout en ayant hérité de ton père une détermination et une capacité de concentration étonnantes.

En effet, j’ai eu Adena au téléphone qui m’a reproché de ne pas lui avoir dit que je t’avais envoyé un mail… Elle qui me demandait depuis des semaines de le faire…Elle n’a jamais compris pourquoi on s’était séparés tous les deux, elle n’a jamais su ce qui c’était réellement passé entre nous… Pourquoi tu étais parti du jour au lendemain… Je n’ai jamais eu le courage de tout lui expliquer, ce qui c’était passé un mois avant, comment j’avais réagi, pourquoi tu m’avais quitté… elle est rentrée de son tournoi en Australie et elle a compris qu’il ne fallait pas me poser de questions… Maintenant, elle est ravie pour nous deux même si je lui ai dit qu’on ne s’était pas encore revus tous les deux. Apparemment, tu lui aurais du que tu envisageais de venir me voir…. Je trouve cette idée fantastique…

Moi, je suis en train de préparer une expo. Je passe donc tout mon temps libre avec Michael qui a accepté de s’occuper de l’organisation, de la logistique et de la préparation de l’expo en général. Il est parfait, présent tout en me laissant gérer l’exposition comme je l’entends, il me soutient autant qu’il peut, il m’écoute et me réconforte quand je commence à douter, il est vraiment exceptionnel ! je ne sais pas du tout ce que je ferai sans lui, il est devenu tellement important pour moi ! J’aurai déjà renoncé des dizaines de fois à monter mon expo s’il n’était pas tout le temps derrière moi ! C’est mon fan numéro Un !

Voilà les quelques nouvelles, je ne peux pas t’en dire plus, Michael m’attend et n’arrête pas de me montrer sa montre pour me faire comprendre que je suis en retard !

Je t’embrasse, je t’aime, tu me manques…

Cody

 

-------------------------------------------

 

Ma puce,

Je m'excuse de ne pas t'avoir répondu plus tôt... Premièrement, je suis débordé en ce moment, j'ai du partir deux semaines à Toronto pour un entraînement intensif... Aucun contact avec l'extérieur, concentration intense, que des joueurs de tennis stressés et mettant la compétition au dessus de tout... J'avoue que ça m'a manqué de ne pas pouvoir lire de tes nouvelles et t'en donner... Mais le stage a été fructueux... J'ai amélioré ma technique et c'est le plus important, je pense...

Deuxièmement, je ne savais pas trop quoi répondre à ton mail... J'ai du me convaincre qu'il ne fallait pas que je sois jaloux... Après tout, moi aussi, j'ai des amis qui font partie de ma vie et comme je te l'ai déjà dit, je suis content que tu sois entourée et heureuse... Mais je dois me rappeller fréquemment que je dois pas être jaloux... J'ai un peu de mal à faire taire la petite voix dans ma tête qui me dit 'Elle est avec Michael en ce moment et toi, tu es tout seul comme un con!'... Je suis stupide, non? Je ne m'étais jamais imaginé en homme jaloux et possessif mais je ne pensais pas non plus que je pouvais aimer quelqu'un autant que je t'aime...

Bon, je vais m'arrêter là avant de devenir une sorte de Barbara Cartland... Je ne supporte pas les romans à l'eau de rose donc je préfère changer de sujet avant de te faire une déclaration d'amour éternel et inconditionnel!!! C'est pas mon genre !

Je te souhaite bonne chance pour ton expo... Je suis sûr qu'elle va être splendide... J'ai toujours admiré tes photos, tu sais très bien régler les éclairages, faire les jeux d'ombre et de lumière, capturer l'essence même des personnes que tu photographies... Tes photos ont l'air vivantes... J'aimerai tellement voir tes nouvelles oeuvres pour voir à quel point ton talent a grandi... Tu pourrais peut être m'envoyer une invitation? Peut être qu'en voyant Michael et la façon dont vous vous comportés quand vous êtes ensemble, j'arriverai à oublier ma jalousie... Le mot important dans cette phrase étant peut être....

Je t'aime...

Je t'embrasse partout... Les mails, c'est bien mais j'avoue que j'ai de plus en plus envie de te serrer dans mes bras, de t'embrasser, de te montrer à quel point tu me manques...

Nate

 

------------------------------------------------

 

Nate,

Dans un sens ça me rassure que toi aussi, tu sois jaloux ! Je commençais à me dire que j’avais été stupide avec Clara ! Mais en fait, tu es pareil ! Le pire c’est que je n’ai même pas pensé un seul instant que tu puisses être jaloux de Michael ! je ne pense tellement pas à lui de cette façon que j’ai même pas envisagé que toi, tu pouvais y penser ! Mais c’est mignon…

Sinon, en ce qui concerne ta venue à mon exposition, je trouve l’idée séduisante. Je t’envoie donc une invitation avec les différentes informations qui te seront nécessaires pour venir… J’avoue que le fait de te revoir m’excite et me terrorise en même temps. Pour l’instant, je vis un rêve, je m’imagine avec toi… J’ai peur que tu sois déçu en me revoyant… Si tu me trouvais moins belle que dans tes souvenirs… Si tu me trouvais moins intéressante… Si tu ne ressentais rien en me voyant… Mon rêve s’évanouirait d’un seul coup… et j’avoue que j’aime bien mon rêve !

Mais le rêve ne tient pas la comparaison face à la réalité et à la perspective de te revoir en chair et en os… Admirer ton sourire, écouter ton rire, te prendre dans mes bras, t’embrasser, entendre ta voix… Tu as raison, la réalité sera cent fois mieux que mon imagination !

Donc viens ! Rejoins moi dans le monde merveilleux de la photographie, des expositions ratées et des artistes sans talent et sans avenir ! Tiens moi au courant !

Je t’aime… J’attends de tes nouvelles, le plus vite possible…

Cody

 

------------------------------------------------

 

Salut photogirl,

Je viendrais à ton inauguration d’exposition… Je te tiendrai au courant de l’heure exacte de mon arrivée. Je t’appelle donc dès que j’en sais plus… J’ai pas encore mon planning pour les tournois des semaines prochaines !! Le fait que je ne sois même pas au courant de ça pourrait donner raison à mon père qui me dit que je ne prends pas le tennis suffisamment au sérieux ! Mais bon, heureusement que j’ai gardé d’autres centres d’intérêt en dehors de la petite balle jaune….

Je suis impatient de te revoir… Je suis moi aussi partagé entre l’excitation et le stress. La perspective de voir l’ombre d’une once de déception dans ton regard au moment où tu me reverras me hante ! J’espère que ça n’arrivera pas ! J’espère qu’en me voyant, tu auras envie de me sauter dans les bras et que je ressemblerai à ton souvenir !!

Bon courage pour l’organisation de ton expo ! Tu vas tous les épater ! Ne doute jamais de ton talent ! Je suis sûre que tes photos sont magnifiques et que Michael a fait du bon boulot pour les mettre en avant ! Candice t’a aidé ou alors tu as refusé son aide vu le fiasco de la dernière fois ?

Je t’embrasse…

N.

 

 

---------------------------------------------

 

Salut Nate,
L’exposition a lieu dans trois jours et tu ne m’as toujours pas appelé pour me dire quand tu venais. J’ai laissé un message sur ton répondeur et tu ne m’as pas répondu non plus… Si finalement, tu ne peux pas venir, je préfère que tu me le dises maintenant plutôt que de me faire attendre et espérer comme ça !
Enfin, j’espère quand même que tu viendras… J’ai été à la galerie hier avec Michael, ce qu’il a fait est magnifique, je sens que cette fois ci, je pourrais être fière de mon travail et de mes photos…
Je t’embrasse.
Cody

 

---------------------------------------

 

Cody,
Décidément, on arrive pas à se joindre, je viens d’essayer de t’appeler mais je suis tombé sur la messagerie !
En ce moment, c’est la folie pour moi ! J’enchaîne les entraînements et je ne sais pas encore si je pourrais venir te voir… Malheureusement pour nous, ton exposition tombe en même temps que le Tournoi Victoria… Tu te souviens, je l’avais gagné l’année dernière…
Bref, j’essaie de convaincre le Coach Gunnerson que j’ai besoin d’une soirée de pause au milieu de cette euphorie générale ! Je vais essayer de l’avoir à l’usure ! C’est un défi que je me lance !
J’espère pouvoir voir de mes yeux ton chef d’œuvre !
Je t’aime !
Nate !

 

---------------------------------------

 

Nate,
Jusqu’au dernier moment j’ai cru que tu ne viendrais pas à mon exposition… Je ne pouvais pas m’empêcher de fixer la porte d’entrée au lieu de profiter du moment… Et tu es entré… Encore plus beau que dans mon souvenir, avec en plus cette petite barbe de trois jours qui te va à ravir… Mais quand on s’est dit bonjour, j’ai senti dès ce moment là que ça ne serait pas si simple ! On pouvait ressentir la tension… On était tous les deux mal à l’aise… Prévisible me diras tu ! Mais je pensais qu’avec les minutes, la tension finirait par diminuer ! Et au contraire, elle a atteint un point culminant quand tu as rencontré Michael… Michael qui a eu la mauvaise idée de te parler du sujet sensible… Michael qui a posé la question qui fâche… Michael qui a juste voulu me protéger mais qui a fait plus de mal que de bien…
En repassant le film de cette soirée dans ma tête, je me dis que j’aurai dû faire ci, dire ça… Mais il est trop tard et les remords et les regrets ne servent à rien !
J’ai envie de retenter l’expérience pourtant ! Il faut qu’on arrive à dépasser ce stade ! Nous avons déjà connu pire, nous pourrons traverser cette crise mais pour ça, il faut que tu le veuille aussi !
Tu veux toujours essayer de construire quelque chose avec moi ?
S’il te plait, rappelle toi à quel point on était heureux ensemble, rappelle toi nos câlins, rappelle toi nos fou rires… Réfléchis y et tiens moi au courant !
Je t’aime toujours !
Cody

 

--------------------------------------------------

 

Cody,
C’est vrai que nos retrouvailles n’ont pas vraiment été supers… Mais rien d’insurmontable….
On ne s’était pas vus depuis plus d’un an et on s’est revus au milieu d’une expo, entourés de plein de monde… Avant, je me disais que l’anonymat d’une telle situation serait bénéfique mais je me rends compte que j’avais tort… un climat plus intime aurait peut être rendu les choses plus simples pour parler de ce qu’on veut vraiment et des ressentiments que nous avons encore l’un envers l’autre. Faut pas se leurrer, tu m’en veux d’être parti et je t’en veux de m’avoir fait partir… Nous reconnaissons tous les deux la souffrance de l’autre à ce moment là mais ça ne nous empeche de ressentir un sentiment d’injustice et d’abandon face à cette situation. La question de Michael m’a fait comprendre que mon départ avait du être très difficile pour toi… Et puis avec Adena qui n’arrêtait pas de venir vers nous pour nous commenter tous les mecs présents dans la pièce ! Elle n’a vraiment pas changé celle là…
Tu imagines si on m’avait dit quand je suis arrivé à Cascadia que la personne avec qui je garderai le plus de contacts allait être Adena Stiles, j’aurai sûrement éclaté de rire… Je la trouvais tellement superficielle alors que je me prenais pour un homme tellement spirituel… Mais finalement, c’est la seule à avoir gardé un contact régulier avec moi après mon départ et à ne pas m’avoir reproché d’être parti ! Elle m’a d’ailleurs surpris à ce moment là ! j’aurai pu parié qu’elle choisirait de te soutenir et qu’elle allait m’en vouloir à mort ! Mais non… elle a été géniale !
Bref tout ça pour dire que même si notre rencontre a été ratée, je ne suis pas le genre de personne à renoncer devant une difficulté donc bien sûr que je veux encore essayer de reconstruire une jolie relation avec toi ! ça va juste être plus difficile que prévu !
Je t’aime malgré les difficultés ! je crois même que je t’aimerai pas autant si c’était différent !
Nate !


(à suivre)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site