3 Garçons 3 filles, des tas de possibilitées...

Bon, comme y a pas de raisons que je ne poste pas aussi mon petit travail j'ajoute cette fic de ma création !! L'ecriture est en cours mais je mets le début !!
N'hésitez pas à laisser des commentaires, ca fera très plaisir à l'auteur !! (lol)

 

3 Garçons,3 Filles, des tas de possibilitées...

La lune est pleine… Cody, emmitouflée dans une couverture, un casque vissé sur les oreilles écoute Wonderwall d’Oasis en regardant le ciel…Une légère brise fait voleter les mèches de ses cheveux qui lui cachent ainsi une partie du paysage, et une odeur d’été, de coccinelles et de barbecues vient lui chatouiller les narines.
Elle n’entend pas la porte de sa chambre s’ouvrir. Elle n’entend pas celui qui s’approche sur la pointe de ses chaussettes usées…Elle n’entend pas non plus le froissement du T-shirt de celui qui, délicatement lui pose deux mains froides devant les yeux.
Elle sourit.
-Devine qui c’est ? Interroge le garçon aux chaussettes usées.
Elle lève un bras et de sa main recouvre une des mains qui lui couvre les yeux. Elle fait lentement glisser sa main sur celle du mystérieux visiteur…
-Est-ce que cette personne à une eau de toilette qui me fait chavirer ? Questionne t’elle amusée.
-Cela se peut ! Répond chaussettes usées.
-Et cela se peut-il que cette personne ait mon prénom tatoué sur son épaule droite ?
-Non mademoiselle !! Cette personne est farouchement opposée a ce type de grigris maraboutés !
Cody hausse les épaules, autant que le lui permet la position dans laquelle elle se trouve…
-Eh bien dans ce cas, je donne ma langue au chat cher inconnu !!
-Je prend ! Murmure chaussettes usées.
Il attrape doucement Cody par les épaules,lui libérant ainsi les yeux. Elle se retourne.Nate amusé lui fait face.
-Je le savais !! Je ne donne pas ma langue au chat finalement !! Chuchote t’elle.
-Promesse donnée…Promesse tenue.
Sur ces belles paroles, Nate lui prend le menton et lui dépose un baiser paillette sur les lèvres…
Cody frissonne !
-Tu as froid ? Demande Nate !
-Non… C’est toi qui me fait cet effet là !!
Cody lui passe une main sur le front pour oter la meche rebelle qui cache son regard.
-Ah bon ? Je te fais l’effet d’un glacon !! Et ca te fait quoi d’avoir un copain congélateur ??
-Tsss ! Tu comprends rien !! Elle l’embrasse à nouveau. C’est toi qui me chamboule quand tu m’embrasses comme ça.
-Je leur fais toutes cet effet là ! Murmure Nate amusé. C’est pas toujours facile à vivre ce statut de sex-symbol.
Il remarque le baladeur de Cody qui tourne un peu dans le vide pour l’instant.
-Tu me prêtes une oreille et un morceau de ta couverture ?
-Ca marche ! Acquiesce Cody.
Elle écarte sa couverture pour accueillir Nate.
-Allez vieilles chaussettes vient me rejoindre.
-Tu remets la chanson du début ? Je l’adore celle là !!
-C’est parti…
Les premières notes de guitare d’Oasis retentissent dans les moitiés d’oreilles des deux amoureux qui se laissent bercer par cette mélodie envoutante…

A quelques milliers de kilomètres de là… En France (où il fait déjà bien jour).

-Attends moi Sebastien !! Tu marches trop vite pour moi.
-Ecoutes ma puce, je fais ce que je peux… Si je ralentis encore je m’arrete ! Fais un effort !!
-Tu sais en tant que petit couple qui se respecte, étant donné que tu me donnes la main on devrait marcher à la même hauteur..
-Oh Ady… Fais pas ta petite mademoiselle malheureuse s’il te plait !
Adena jette un regard de petite fille triste à Sebastien.
-Et me lance pas ce regard !! Je vais encore craquer et dépenser toute ma paie en carambars !! Tu me ruine petite dévoreuse de bonbons !!
Il lui dépose un baiser furtif sur le bout du nez …
-C’est pas de ma faute si je craque pour ces petits pêchés du délice…Mais c’est vrai que ça commence à m’inquiéter cette passion parce que…
-Oui je vois ce que tu veux dire !! Ton jeu commence à s’en ressentir c’est sur !! Carambars et revers du tonnerre font rarement bon ménage !!
-Non… Enfin si peut être, mais c’est pas ce que je voulais dire… A force de me gaver comme une oie, je finis a avoir du mal à rentrer dans cette magnifique robe vert olive que tu m’as acheté l’été dernier…
-C’est sur !! Quel monde cruel ! Se moque gentiment Sebastien !! Allez viens, on accélère ! Squib et Megan doivent nous attendre à l’hôtel ! Ca fait déjà une heure qu’on devrait etre rentrés !!
Sur ces paroles pleines de sagesse, Sebastien attrape de plus belle la main d’une Adena qui jette un regard de désespoir à la foule de passant et se laisse trainer jusqu'à ce maudit hôtel.

Dans la chambre de l’hôtel…

Squib monte sur le podium… Devant lui, une flopée de jeunes filles en bikini dansent la macarena et l’invitent à les rejoindre.
-J’arrive mes petites barbies !! Vous allez voir ce que je vais vous faire !! Crie t’il en leur direction . Vous n’êtes pas prêtes de m’oublier !! Ca je vous le promets !!
Sur ces mots ils prend son élan directement de la plus haute marche du podium et se jette dans la foule qui l’attend bras ouverts…
AIIIIIIIE !!!!! Squib, encore emmelé dans sa couverture vient d’atterir la tête la première dans la table basse. C’est un cri qui vient du cœur qu’il vient de pousser.
-Megan se réveille en sursaut ! Elle est dans le lit qui fait face au canapé dans lequel Squib vient de passer une nuit visiblement agitée…
Ce dernier se tient le visage en jurant des gros mots qu’il ne vaut mieux pas retranscrire.
-Qu’est ce qui t’arrives ! T’est fou ? interroge Megan.
-E..ui..a..é..u..en !! articule difficilement le blessé.
-Quoi ? Je comprends rien a ton charabia.
Squib fait un effort pour prononcer à nouveau sa phrase :
-Je crois que ve me fuis caffée une dent !
Megan ne peut retenir un gloussement en decouvrant la lèvre enflée de Squib.
-Ca pour sur, tu t’est pas raté mon vieux…
-Ah ah ah !! Retorque Squib sans problème d’articulation. Puis plus dificilement : Fa serait pas arrivé fi tu m’avais laiffé le lit au lieu de me veter comme une vielle chaussette sur ce canapé miteux !
-Je te signale que j’ai un dos fragile rétorque Megan !! Puis elle soupire. Ah ces grands joueurs !! Ils croient que tout le luxe leur est du !! Nan mais !!
Le téléphone portable de Megan sonne.Elle se lève a contrecoeur ! Ca serait une très mauvaise idée de laisser Squib répondre dans son état.
Celui-ci se lève difficilement et se dirige vers la salle de bain pour juger des dégâts.
En decouvrant le bas de son visage tout boursoufflé, il manque de s’evanouir.
« Plus aucune fille ne voudra de moi dans cet état !! Oh mon dieu ! »
De la chambre Megan l’appelle :
-Eh Dom Juan ! C’est Cody au téléphone. Elle voudrait savoir si on est d’accord pour venir passer quelques jours à Cascadia le mois prochain !! Ils organisent des portes ouvertes anciens élèves/ nouveaux élèves apparement !
-Ve fais pas fe ke je ferais le mois prochain ! comment veux tu que ve réponde maintenant !!
Il entend Megan confirmer à Cody qu’ils seront tous bien là !
« Quelle peste celle là ! Songe t’il en sortant de la salle de bain. Elle ne peut pas s’occuper de ses propres affaires ! »
Dans la chambre, Megan, qui vient de raccrocher s’affaire à refaire son immense lit individuel.
-Tu peux m’aider ? J’ai toujours mal au dos ? Demande t’elle à un Squib visiblement très motivé !
-Défidément il a bon dos ton mal de dos je trouve !
-Ca c’est fin tiens !! Tiens, passe moi le bout de cette couverture s’il te plait.
-Tu permets que je m’habille avant ? Je ne vais pas passer le reste de ma journée en calecon non plus !
Megan s’enerve.
-Squib ! C’est l’histoire d’une seconde !! Fais pas ton difficile s’il te plait.
Squib, à contrecoeur s’approche du lit et attrape le bout de couverture que lui tend Megan. Il tire d’un coup sec.
-Non attends ! Crie Megan ! Mon pied est dessous et…
Mais trop tard, le mal est fait. Et Megan dans une spectaculaire imitation du lac des Cygnes (version sauteurs en parachutes) prend son envol et atterit directement a califourchon sur le pauvre Squib pour qui décidément ce n’est pas une bonne journée.
Ils sont tout les deux sur le sol, empêtrés dans une couverture, Squib a moitié nu, quand la porte s’ouvre.
Sebastien et Adena entrent dans la chambre les bras chargés de paquets et pris dans une discussion haletante sur le sens de rotation des aiguilles d’un ascenceur. Ils s’arretent, interdits, devant le spectacle qui s’offre à leurs yeux chastes !! Ils regardent Megan, puis Squib qui a la lèvre complètement détruite… Puis ils échangent un regard amusé…
-Je suis content pour vous les amis ! Lance Sebastien ; Bon vous avez des jeux un peu violents apparement, mais je suis très content que ca colle entre vous… Vraiment !!!

1 mois plus tard…

Megan et Adena confortablement installées à l’arrière de l’appareil ont plongé dans un sommeil sans rêve imédiatement après le décollage. Squib regarde par la fenêtre le paysage français s’éloigner, les maisons deviennent aussi minuscules que des habitations de Polly Pocket…
Sebastien tente de lui soutirer des aveux…Aveux que Squib n’est pas du tout disposé à concéder,puisque tout ce que lui raconte le jeune français est faux et archi faux.
-Je te promets que si tu me parles encore de cette histoire,tes beaux yeux de « Frenchy charmeur » vont virer au chocolat bleu pâle !
-Oh Squiby,fais pas ton timide... Bon c’est vrai que toi et Meg n’avez pas des rites des plus romantiques,mais vous êtes mignons tout les deux !!
-Combien de fois est ce que je vais devoir te répéter qu’il ne se passe rien entre nous !!
-Ben c’est bien imité en tout cas !! On vous a trouvé l’un sur l’autre a moitié nus le mois dernier !
-C’etait un accident de couverture !! Répond Squib en grognant.
-Et la semaine dernière ! Vous etes restés des heures dans cette ascenceur à l’Hotel ! Tu ne vas pas me dire que c’etait pour discuter !
-Parce que tu crois que ca nous a amusé de rester coincés peut être !!
Squib commence a en avoir sérieusement assez de toutes ces petites allusions. Mais Sebastien continue.
-Et hier soir ? Tu l’as embrassée par amitié alors ? Dans ce cas,j’aimerais bien embrasser toutes mes amies comme toi !!
-Je l’ai pas…Comment tu sais que… !! Il se lève furieux. Bonjour l’intimité avec toi !! C’est beau l’amitié !
-Squib calme toi !! Sebastien se rend compte qu’il a franchi une limite. Rassied toi ! Je suis désolé ! Je suis vraiment stupide… Excuse moi !!
Il tend la main vers Squib.Celui ci se rasseoit sans serrer la main tendue par son ami.
-Ecoutes Seb. Il ne se passera jamais rien entre Megan et moi ! Mets toi bien cette information dans la tête !! Meg et moi c’est impossible, c’est cliniquement incompatible avec le shéma de l’espèce humaine !! C’est comme trouver une poupée gonflable dans la chambre d’un prêtre ! Comme mettre un canapé vert fluo dans une pièce ou la tappiserie est rose avec des fleurs…
C’est impossible ! Impossible !!! I-m-p-o-s….euh… Y a combien de « s » déjà dans impossible ?
Sebastien rit.
-Tu as un sens de la métaphore qui me fera toujours marrer cher Squiby…Une poupée gonflable dans la chambre d’un prêtre ! D’ou tu peux sortir ça…
Squib le regarde, de meilleure humeur.
-Pas mal hein ? Je sais pas ça m’est venu comme ça !! Y en des choses dans ce petit cerveau !!
-Je veux bien te croire mon ami, mais visiblement le mode « correcteur d’orthographe » n’a pas été enclenché.
Squib lance un coup de coude dans les côtes de Sebastien. Malgré la violence de ce « rite » ce geste signe la fin de la dispute entre les deux garçons.

Quelques minutes plus tard.Sebastien a fini par trouver lui aussi le sommeil. Squib tourne la tête vers les filles. Megan s’est endormie la tête sur l’épaule d’Adena…
-Ma petite Meg, se chuchote t-il à lui même. J’espère que tu vas finir par leur expliquer à tous…J’en peux plus de tout ces mensonges…Il faut qu’ils comprennent ce qui se passe vraiment.
Puis lui aussi finit par s’endormir, en évitant soigneusement de le faire sur l’épaule de Sebastien…

A quelques milliers de kilomètres de là…Cascadia…

-Je t’expliquerais Jeff…Pour l’instant je ne peux rien te dire !!
Cody triture nerveusement le fil du téléphone.
-Non, bien sur que Nate n’est pas au courant…Comment est-ce que je pourrais…C’est impossible !! Je ne peux pas lui dire ça… Il ne s’en remettrais pas…
Cody est à deux doigts de se faire exploser les dernières veines qui lui restent dans les mains à force de s’enrouler dans le fil usé du téléphone quand elle entend des pas dans le couloir.
-Je dois te laisser Jeff ! Quelqu’un vient !! Et surtout pas un mot à mon père non plus… Je ne tiens pas à déclencher une révolution… Je te tiens au courant !!…Oui,salut…
Le clac du téléphone raccroché coincide avec le craquement de la porte qui s’ouvre et laisse apparaître un Nate des plus décontractés en bermuda et chemise Hawaienne.
Cody étouffe un gloussement.
-Tu me joues un remake de « La croisière s’amuse » ou quoi ?
Nate fait comme si ces paroles l’avaient vexé et il baisse la tête en jouant nerveusement avec le bas de sa chemise comme un enfant qu’on aurait pris sur le point de faire une bêtise.
-Ah bon ? Ca te plait pas ? J’avais amené la même chemise pour toi !!
Puis il relève la tête en souriant et avoue…
-J’ai encore essayé de laver mon linge tout seul…
-Oh !! Je comprends mieux maintenant !! Et qu’est-il arrivé cette fois ? Tu as encore mis le feu au sèche linge ?
-Euh…Non… Nate oscille entre rire et honte… Tu vois ces petites poupées blondes silliconnées pour les petites filles modèles et les petits garçons pervers ?
-Tu veux parler des barbies ?
-Oui c’est ça…Eh bien… Il danse d’un pied sur l’autre !! Disons que l’une d’elle sera surement très flattée de porter mon T-shirt à l’effigie du Che…et que justement ça tombe bien parce que ca doit etre juste à sa taille maintenant !!
Cody rit et s’approche de Nate.Elle lui caresse affectueusement la joue…
-Mon ptit chou…Ma petite ménagère à moi !! C’est pas trop grave ! J’avoue que t’es même plutôt sexy comme ça…Et tant que tu ne te mets pas à me jouer du Youkoulélé on va continuer à s’entendre !!
-C’est grand de ta part ma petite Vahiné ! répond Nate en lui rendant sa caresse sur la joue.Tu accepterais d’embrasser un homme viril déguisé en tahitienne ?
-Non…Je suis désolée Nate… Mais c’est au dessus de mes forces ! Se moque Cody. Tu comprends si je m’approche trop de toi les couleurs flashy de cette chemise vont me donner le tournis et je risquerais de défaillir !!
-Contente toi de fermer les yeux et de te laisser guider !! Tu te rappelles de ce jeu : colin maillard ?
-Celui ou,les yeux bandés,on cherche des amis,qui vous shootent dans les jambes ?? Je ne m’en rappelle pas trop mais j’ai quelques cicatrices qui sont là pour raviver les souvenirs…
-Tu as du avoir des amis bizzares Miss Myers !! Dis toi juste que c’est la même chose, mais que je ne te banderais pas les yeux et que j’essaierais de pas te shooter dans les jambes !!
-C’est risqué non ? Lance Cody amusée.
-Oui mais toi et moi on a le gout du risque et de l’aventure non ?
-Bon d’accord ! concède t’elle. Mais après tu me laisseras habiller toute mes barbies avec tes habits !! D’accord ?
-Tu as encore des barbies toi ??
-Tais toi et embrasse moi…L’interrompt Cody qui se hisse sur la pointe des pieds pour déposer un baiser salé sur les lèvres de son tahitien.
-Je proteste ! Tente de prononcer Nate entre deux baisers… Tu achètes mon silence !!
-Eh oui !! Je suis une fille horrible je sais !
-C’est pas grave !! Il l’embrasse de plus belle ! J’adore ton côté obscur Melle Myers !!

A l’aéroport… Squib,Sebastien,Adena et Megan viennent d’atterir…

-Tu est sure qu’elle a dit qu’elle venait nous chercher Megan ? Interroge Adena la main fixée sur ses 19 valises.
-Mais oui Adena…Je l’ai encore eue au téléphone hier soir…Elle ne devrait pas tarder !!
-C’est long !! J’en ai assez d’attendre !
-Ca doit faire quatres minutes tout au plus qu’on est descendus de l’avion…Tu crois pas que t’exagères !!
Sebastien jette un regard mi-amusé mi-enervé à Squib et lève les yeux aux ciel… Squib lui fait un clin d’œil et lui fait signe de pousser sa chérie sur le tapis de bagages devant lequel ils sont postés… Les talents de mime de Squib, imitant Adena perdue au beau milieu de ce tapis les quatres fers en l’air et entourée de ses 19 bagages, obligent Sebastien à se pincer pour ne pas pouffer dans la chevelure flamboyante d’Ady, qui s’accroche à lui comme un chewing-gum à une table d’écolier.
Après trois autres « looongues » minutes d’attente et soixante dix nouveaux soupirs de lassitude d’Adena, Cody fait enfin son apparition. Elle porte un panneau sur lequel on peut lire : TOP GUNS !!
Une petite fille passe devant elle avec sa maman.
-Oh j’adore ce film ! Lance t’elle à Cody ! Il est trop beau Tom Cruise !!
Mais sa mère a vite fait de la rattraper et tout en s’éloignant, elle rappelle à sa fille qu’on ne parle jamais a un inconnu…Surtout dans un aéroport.
Un cri vient alors déchirer les tympans de la moitié des voyageurs qui circulent dans l’aéroport.
-Cody !!!!!!!
Adena a laché (en une vingtaine de secondes) tout les bagages qu’elle tenait serrés entre elle et Sebastien et se précipite sur Cody…
-Decale toi un peu sur la gauche ! Elle va se prendre le mur ! Lance Squib en riant.
Megan lui jette un regard noir et suit son amie en dégageant un peu moins l’impression qu’Adena,d’être une furie tout droit réchappée de l’asile.
Adena a déjà sauté dans les bras de Cody quand Megan arrive à leur hauteur.Les deux amies savourent leurs retrouvailles !
Cody ouvre un peu plus grand ses bras et lance à Megan :
-Quand y a de la place pour deux y en a pour trois !!
Megan se glisse entre elles et les trois amis se font un bon gros calin…
-Attendez moiiiiii !! Hurle Squib qui se jette sur elles et les enserre toutes les trois de ces immenses bras !!
Il prend alors une voix faussement émue sortie tout droit des « Feux de l’amour » :
-Oh ce que c’est réjouissant de sentir tant d’amour dans l’air mes amies !! Je suis heureux !! Un oiseau chante dans mon cœur !!
Les trois filles se dégagent et lancent un regard de lassitude à Squib qui décidément est resté un grand enfant.
Puis,tout les quatres se dévisagent un sourire au lèvres… Malgré les mauvaises blague de Squib ça fait du bien de se retrouver.
Seul Sébastien est resté en retrait. Megan,Squib et Adena échangent un regard gêné. Cody baisse la tête.
-Allez Cody ! Va le voir !! Ca fait longtemps maintenant…Vous pouvez passer au dessus de ça !!
Cody ne bouge pas…hésitante…Mais Squib la pousse légerement en avant et elle décide de se lancer.
Arrivée à hauteur de Sebastien elle dévisage celui-ci droit dans les yeux. Il la regarde intensément avec l’air de ne pas savoir quoi dire.
-T’as pas changé ! Lance t’elle pour briser la glace.
-Non…Toi non plus ! Murmure celui ci d’une voix à peine audible…
Puis le silence à nouveau. Une minute qui semble durer une éternité se passe avant que Cody ne reprenne la parole.
-Je m’en veux toujours tu sais !! Elle baisse la tête
-Je sais…Moi je ne sais plus à qui je dois en vouloir…
-Tout était de ma faute Sebastien…Absolument tout !!
Elle relève la tête et le dévisage aussi intensément qu’il la dévisageait quelques instants plus tôt.
-Malgré tout ça tu m’as horriblement manqué… Et là de te voir je sais pas… J’ai affreusement envie de te serrer dans mes bras… Ca me fait un nœud à l’estomac…
Sebastien sourit . Il fait un pas vers elle. Elle s’approche un peu…Puis ils se prennent dans les bras.Cody ferme les yeux. Elle se sent tellement bien dans ses bras là…Elle se laisse aller à ses émotions.
Sebastien murmure :
-Je suis content de te revoir Cody !! Vraiment très content !!

Dans la voiture des Myers.C’est Cody qui conduit…Très bizarrement…Elle ne roule ni a droite,ni à gauche, plutôt à l’intersection des deux voies.

-Euh Cody…sans vouloir paraître déplacé tu permets que je t’expliques une petite chose… ?
Squib cramponné à son siège regarde les autres qui n’ont pas l’air plus rassurés que lui…
-Je t’ecoute ! Repond distraitement Cody.
-Eh bien disons, que cette pauvre femme cramponnée au poteau que tu vois là, juste sur ta droite, c’est la troisième grand mère qu’on manque de renverser depuis qu’on a quitté l’aéroport.
-Et ??? Les piétons ne font jamais attention dans cette partie de la ville !! Pas étonnant qu’il y ait autant d’accidents !!
-Ah ? Articule difficilement Squib en déglutissant. Et y en a eu beaucoup des accidents ?
-Ben pour les autres je sais pas, mais moi, rien que le mois dernier j’en ai eu 3 !! Les gens sont vraiment inconscients !!
-Je te le fais pas dire !
Sur ces paroles, Squib s’enfonce profondément dans son siège et resserre d’un cran sa ceinture de sécurité.
Heureusement, Cascadia n’est plus qu’à quelques centaines de mètres.Lorsque Cody se gare, elle observe avec surprise ses quatres camarades qui se précipitent hors de la voiture… Megan et Adena courent précipitament en direction des toilettes, Sebastien s’evanouit presque dans un talus et Squib se jette sur le sol en remerciant le seigneur.
-Eh bien les touristes !! L’atterissage est difficile ? C’est le décalage horaire qui vous fait cet effet ?
Squib lève la tête. Le président Bates vient à leur rencontre. Vêtu d’un laid costume marron,il s’est laissé pousser la barbe et ca ne lui va vraiment pas beaucoup. Mais ca n’a pas l’air de gêner Squib qui lui saute carrément dans les bras , les deux jambes autour de la taille.
-Oh Président Bates !! Si vous saviez comme je suis content de vous voir !! J’ai bien cru qu’on ne franchirait jamais les grilles de cette école !!
-Voyons Monsieur Furlong !! Un peu de tenue s’il vous plait !! Et puis je veux bien admettre que le systême de sécurité de l’ecole est impressionant, mais vous vous doutez bien que jamais nous ne vous aurions empeché de franchir cette grille.
-Oh mais c’est pas du tout ça ! Repond Squib, dont les pieds ont retrouvé leur place originelle, à savoir la terre ferme. Il désigne de la tête Cody qui est en train d’aider Sebastien à se relever. Il faut dire qu’on a été mené au château par un sacré chauffard !! J’ai cru mes dernières heures arrivées…
-Oh comme je vous comprend Monsieur Furlong ! Répond Bates en jetant un regard désespéré au mur de la cabine de gardiennage complètement défoncé. Votre amie a déjà fait des siennes dans l’enceinte de l’académie.
Squib sourit gené. C’est tout de même étrange d’avoir une conversation aussi banale avec le tortionnaire qui autrefois lui fit passer quelques nuits blanches.
Heureusement,il est sauvé par la douce voix de Cody.
-Squib ! Tu m’aides à porter Sebastien jusqu'à ma chambre ? Je crois qu’il ne se sent pas très bien !!
-Tout de suite mademoiselle !! Je m’empresse de venir vous aider !! Puis à l’attention du president Bates. Vous m’excuserez mon bon Alfred, j’ai à faire !!
Et sur ces mots il se dépêche de s’éloigner, ne sachant pas comment l’ex-tortionnaire prendra sa blague.
C’est donc bras dessus, bras dessous que Cody, Squib et Sebastien se dirigent vers la maison des Myers.
-C’est sympa à ton père de nous héberger pendant ces quelques jours ! remarque Squib alors que Cody,sur le perron de la maison familiale cherche désespérement son trousseau de clefs.
-Oh tu sais, il n’est pas là depuis une semaine et il ne rentre que Lundi prochain. Il est un congrès sur l’evolution des mœurs colombiennes et des signes prepubertères chez les chauves souris !! On sera tranquilles tout les 6.
-Tout les 6 ? Interroge Squib étonné.
-Euh…Cody se racle la gorge. Nate vit ici la majeure partie du temps…Euh…Tu passes le premier avec Seb, je vais attendre Meg et Adena !!
-Oh…Tu…Enfn, vous…Ben…euh… C’est cool pour vous.Je…euh…je suis content… c’est cool pour vous…enfin..euh…voilà quoi !!
-Oui,murmure Cody, c’est cool.
Elle baisse la tête et tout deux restent quelques secondes sur le pas de la porte sans trop savoir quoi se dire.
Sebastien émerge alors du semi coma dans lequel l’a plongé l’escapade en voiture.Il pousse un grognement digne d’un homme des cavernes.
-Uuuh….Pourquoi j’ai des branches de houx dans les cheveux ??
-Je t’expliquerais Seb, repond Squib, on entre et tu vas te reposer.Cody va rester attendre que les filles reviennent et elles nous rejoindront plus tard.
Les deux garçons pénetrent dans la maison. Sebastien titube encore un peu mais semble récupérer ses forces…
Cody reste seule sur le pas de la porte…Songeuse…

Il fait nuit.Tout le monde se prépare à dormir.Cody et Nate sont dans la chambre de Cody. Megan et Sebastien se sont installés dans la chambre du docteur Myers, et Squib et Megan se disputent le canapé du salon.

-Megan… Je vais quand même pas encore dormir par terre !!
-C’est bon pour la circulation du sang ! Retorque Megan qui enroulée dans une couverture sur le dit canapé n’a pas du tout l’intention de bouger.
-Puisque tout le monde croit qu’on est ensembles, autant partager ca fichu canapé. Personne ne s’en formalisera.
-Si moi !!! Megan a presque crié. Squib lui met une main devant la bouche.
-T’est folle !! Tu veux réveiller tout Cascadia ou quoi ?
Il ôte sa main après s’être assuré que Megan ne va pas recommencer à crier.
-Si moi !! reprend t’elle à voix basse. Je préfererais mourir plutot que de te sentir collé à moi toute une nuit.
Squib se dirige vers le frigo, sort une brique de lait et boit directement au goulot. Il jette un regard froid à Megan.
-T’as pas toujours dit ça…
-Squib, j’ai pas envie d’en parler s’il te plait…
Il repose la brique de lait et ferme le frigo le plus délicatement possible.Puis il s’asseoit sur le rebord de la fenêtre. Dehors la lune est à nouveau pleine. Comme il y a un mois, quand…
-Tu fais la tête ? Interroge Megan qui s’est maintenant levée et s’approche de Squib.
Il ne répond pas. Elle lui pose une main sur l’épaule.
-Tu me fais une place ?
Il se pousse un peu vers la droite.Toujours sans parler.Elle s’asseoit à côté de lui.
-On est pas obligés de se disputer tout le temps non plus ? Commence Megan… On se disputait jamais avant que…
-Tu les cherches un peu ces disputes il faut dire...
-Oui, mais tu est tellement borné !! Je sais plus comment te parler.
-Alors ne me parle plus ! Retorque Squib agacé.
Il se lève et va s’allonger sur la couverture que Megan avait étendu sur le sol pour lui.
-Squib…Squib ??
Il fait mine de s’être endormi, même si il sait pertinament que Megan n’est pas dupe.
Elle l’appelle encore une fois, puis devant son refus de répondre elle se dirige vers le canapé, se glisse sous sa couverture et avant de s’allonger chuchote à son intention :
-Je suis vraiment désolée Squib !!
Quelques minutes plus tard les ronflements de Megan se font entendre. Squib, allongé sur le dos, les yeux grands ouverts observe le plafond.Le reflet de la lune lui donne une allure étrange.
-Pff…murmure t’il à lui même…C’est compliqué l’amour…

Dans la chambre du docteur Myers.

Adena et Sebastien sont tout les deux allongés par dessus les couvertures du lit du docteur. Ils n’arrivent pas à dormir. Est-ce à cause de la chaleur assez incroyable de cette soirée d’été,ou de la gêne qui s’est installée entre eux depuis l’émouvante scène de retrouvailles entre Cody et Sebastien ? Tout deux connaissent la réponse et préferent mettre ça sur le compte de la chaleur.
Adena lit un veil exemplaire de Jeune et Jolie qu’elle a trouvé dans le tiroir de la commode du docteur myers ( ??!!??). Sebastien quand à lui joue avec ses doigts. Il s’amuse à faire des ombres chinoises sans grande réussite il faut dire…
-Ady ? Lance t’il enfin après plusieurs minutes de silence.
-Mmmh ?
Adena ne lève même pas les yeux de son magazine.
-Quelque chose cloche ?
-Mmmh ? Répond Adena exactement sur le même ton que lorsque Sebastien a prononcé son prénom.
-Non rien laisse tomber.
Il s’allonge sur le dos et eteint la lumière de son côté pendant qu’Adena qui vient juste de comprendre une blague sur les blondes ravale un éclat de rire.
-Ah les femmes !! songe Sebastien juste avant de fermer les yeux et de plonger vers le pays des rêves.Il pousse un soupir
-Je t’entends penser Seb !! Lance Adena amusée…
-Bonne nuit Ady ! Murmure Seb avant d’etouffer un baillement.
-Bonne nuit mon ptit Seb !
Adena se penche,lui dépose un petit baiser sur l’épaule etant donné qu’il lui tourne le dos et se replonge dans la lecture passionante de son magasine…

Dans la chambre de Cody…

Nate et Cody sont emmitoufflés dans leur couverture et regardent ensemble le ballet des étoiles qui semblent danser une valse ce soir …
-C’est marrant , chuchote Nate à Cody…Il manque pas mal d’etoiles ce soir !! Petite voleuse !!
-Quoi ? Qu’est ce que tu veux dire monsieur l’astronome ?
-Je vois bien que tu les as volées toutes ces étoiles…Puisqu’elles sont toutes dans tes yeux !!
A moins que ce regard brillant ne soit du à l’effet que je te fais !!!
Il lui fait son plus beau sourire de charmeur …
Si il savait songe Cody,s’il savait pourquoi j’ai l’œil qui pétille,il aurait peut être moins envie de plaisanter.
-Tu te sens l’âme d’un poète dis moi ce soir…
-C’est toi qui m’inspire !! Il l’embrasse sur le nez,puis dans le cou. Il s’arrete sur cette zone et prend une grande inspiration…
-Ce que tu sens bon Cody !!
Il se met à la renifler tel un animal qui renifle sa proie.
-A quoi tu joues Nate ? Murmure Cody en rigolant. Arretes !! Tu me chatouilles !!
-Je m’ennivre de toi poupée !! Répond Nate sous le coup de l’inspiration…
-Mais bien sur !!
Cody se retourne vers lui.
-Tu est tout joyeux ce soir !! C’est le retour des autres qui te fait cet effet là ?
-Non ma Codydounette !! Tu sais bien que c’est toi qui me fait cet effet là naturellement !! Tu rends mes jours plus beaux et mes nuits plus ensoleillées…
-Eh Rimbaud !! Tu te crois à un concours de poésie ??
-Oui !! Et tu seras ma muse !! Mon inspiratrice !!
-Je sais pas si je serais d’accord ! Lui chuchote Cody à l’oreille.
-Mais tu n’auras pas le choix ma chère ! Rétorque Nate
Sur ce il se jette sur elle et commence à la chatouiller en poussant des grognements de bête féroce.
Quelques heures et quelques chatouilles plus tard, Nate comme Squib se retrouve à regarder l’etrange allure du plafond. Sauf que lui tient Cody fermement serrée dans ses bras…Et qu’il n’est pas prêt de la laisser partir.Il soupire…
-Ah les filles….Le paradis !!
Il ferme les yeux…

Le lendemain matin

Les premiers rayons du soleil viennent chatouiller le visage de Squib…
Des fourmis lui parcourent un bras tellement engourdi qu’il ne saurait plus distinguer si cette masse informe fait partie de son corps
ou du décor.
Il regarde autour de lui, encore un peu barbouillé. Puis se rappelle ou il est… Le seul avantage que passer l’essentiel de ses nuits
dans des hotels procure. Il se sent rarement dépaysé quand il croise un environnement inconnu au réveil.
Sur le canapé une forme roulée en boule dans une vieille couverture violette lui informe que Megan dort encore
et que donc,déduction logique, il est surement encore bien tôt. Megan ne laisserait jamais sonner 8h sans avoir effectué
quelques dizaines d’abdominaux et enchainés quelques kilomètres de footing.
Squib se lève. La langue pateuse. Il n’a vraiment pas faim. Il se dirige donc immédiatement vers la salle de bain…
-Une bonne douche ne me fera pas de mal murmure t-il en saisissant une serviette dans le couloir. Je sens plus mon dos moi !!
Elle en a de bonnes elle avec ses histoires de circulation du sang.
-A qui tu parles ? Interroge une voix juste derrière lui.
Il se retourne. Adena, les cheveux en petard se tient là,une serviette dans la main, deux trousses de toilette dans l’autre.
-Tu causes tout seul maintenant Squib ?
-T’occupes ! grommelle Squib de très mauvaise humeur. Jiminy Cricket et moi avions une conversation des plus passionantes !!
Il lève les yeux au ciel.
-Maintenant si tu m’excuses, je vais aller prendre une bonne douche, j’en ai bien besoin et…
Le bruit d’un verrou l’arrache à sa contemplation du plafond. Adena vient d’entrer dans la salle de bain.
C’en est fini pour lui…Cette porte ne s’ouvrira certainement plus avant deux bonnes heures.
-C’est pas vrai !! Il se colle a la porte. Adena je….Tu…tu le fais expres ou quoi ?
Pas de réponse en provenance de la salle de bain,juste le bruit de la fermeture d’une des trousses de bain d’Adena.
Squib vaincu repart en direction du salon en jurant contre miss « perfection en toute occasion »…
Il redépose sa serviette au passage…Elle ne lui servira pas avant longtemps.
En entrant, il est surpris de trouver Megan, assise en tailleur sur le canapé, l’air complètement hagard .
Elle se balance d’avant en arrière et en observant bien on peut distinguer la trace d’une larme qui a fini son chemin à la
comissure de ses lèvres. Ses joues en portent encore les traces.
Squib s’approche d’elle. On dirait qu’elle ne le voit pas.
-Tu pleures Meg ?
Megan lève la tête. Son regard est trouble. Puis elle passe son bras sur son visage pour s’essuyer les yeux.
-Non…C’est rien…Le réveil est difficile c’est tout…
Elle décroise ses jambes,prend une inspiration pour reprendre ses esprits,puis se decale sur la gauche laissant ainsi un espace vide.
-Tu t’asseois à côté moi ?
Squib reste interdit.Il ne sais plus comment analyser le comportement de Megan ces temps ci.
Hier ils se sont quittés fachés et voilà qu’elle veut se laisser aller aux confidences. C’est un peu trop facile.
-S’il te plait…
Elle a prononcé ces mots de façon presque implorante. Squib ravale sa fierté et s’asseoit à côté d’elle en tachant de garder ses distances.
Certains débordements affectifs sont à eviter vu les circonstances récentes et il n’est pas sur d’avoir la volonté de se tenir trop loin d’elle.
Pour remédier au problème il se contente de fixer intensément la table du salon.
Même si lui et les tables basses sont un peu en froid ces derniers temps.
-On est dans une impasse tu crois pas ? murmure Megan qui a elle aussi choisi l’option « observation de la table du salon sous toutes les coutures ».
Squib soupire…
-Je sais plus Meg…Je sais plus ce que je dois croire, ce que je dois penser. Je sais plus comment réagir quand je suis avec toi. Je supporte plus d’être dans la même pièce que toi …
En même temps… Je me sens pas bien quand je te vois plus…J’ai envie qu’on parle de ce qui s’est passé…
Et pourtant je fais tout pour fuir le sujet !! Tu vois je sais plus rien !! Absolument rien…
Megan sourit.
-Je crois que c’est le discours le plus long qui est sorti de la bouche de Squib Furlong depuis que je le connais.
Squib quitte la contemplation de la table du salon et va s’attarder sur les détails de la tapisserie (immonde) des Myers.
-Eh bien c’est certainement parce que Squib Furlong ne sait pas quoi dire.
Et quand Squib Furlong ne sait pas quoi dire, Squib Furlong dit tout ce qui lui passe par la tête.
-Eh bien j’aime beaucoup le Squib Furlong qui ne sait pas quoi dire !!
Il est beaucoup moins prétentieux que le Squib Furlong qui a réponse à tout…
-Euh… Squib a enfin osé quitter sa tapisserie du regard et jette un coup d’œil amusé à Megan… Je dois prendre ça comme un compliment ?
Elle sourit. Elle aussi a quitté sa contemplation de la table du salon.
-Pour moi c’en est un en tout cas…
Il lui rend son sourire.Elle baisse la tête quelques secondes. Lorqu’elle la relève elle le
regarde beaucoup plus intensément. Squib a chaud a l’estomac, il se sent nerveux et ses mains sont moites. Megan s’approche imperceptiblement de lui.
Squib ne bouge pas d’un pouce.Elle continue à se rapprocher et bientôt elle se trouve a quelques centimètres de son visage.
Squib sourit toujours un peu bêtement.
-Qu’est ce que tu fais O’Connor ?
Megan ne répond pas. Elle le fixe de plus en plus intensément.Squib sent toute résistance l’abandonner. Il ôte délicatement une mèche de cheveux qui lui cache le regard de Meg.
Elle s’approche de plus en plus de son visage. Squib revient tout à coup à la réalité.Megan est a deux doigts de l’embrasser.
-Non je… Meg…on ne peut pas… On ne peut…
Mais resister lui apparaît soudain totalement impossible, il a autant envie de l’embrasser qu’elle et Megan le sait très bien.
Il s’apprête à se laisser porter par ses émotions quand un bruit les fait sursauter tout les deux. Megan se cogne à son front.
Du fond du couloir, la voix de Sebastien se fait entendre .
-Ady ?
Pas de réponse. Squib se lève précipitament du canapé et se jette sur sa couverture.
Megan fait mine de venir de se réveiller.
-Eh ben les feignants !! Lance Sebastien en entrant dans la pièce !! C’est une heure pour se lever !! Vous avez vu Ady ?
Squib fait comme ci ces premiers mots de la journée étaient vraiment difficiles à prononcer.
-Je crois qu’elle est dans la salle de bain articule t’il difficilement.
-Merci Squiby !!
Adena vient confirmer ces propos. En effet, à cet instant le bruit du verrou se fait entendre et Adena fait son apparition (déjà !!!) au bout du couloir.
Squib, oubliant qu’il est sensé venir tout juste de se réveiller se lève précipitament et se dirige vers la salle de bain.
-J’ai vraiment besoin d’une douche !! Lance t’il a Sebastien qui le regarde interloqué. Oui ! Une douche !! Une bonne douche froide…
Sebastien jette un regard à Megan l’air de demander : « Il se sent bien ? ». Megan genée, baisse la tête et retourne à la contemplation de la table du salon.

Dans la chambre de Cody…

Cody et Nate dorment profondément, emmitouflés dans leur couverture Wonderwallienne.
Une musique electronique ressemblant fort à un air de samba se fait entendre.
Seule Cody se réveille. Et c’est tant mieux. En décrochant son portable elle reconnaît la voix familière au bout du fil.
-Jeff !!! Mais tu est fou de m’appeler comme ça !! Il est à peine (elle vérifie sur son réveil)…Il est à peine 7h30… Nate aurait pu répondre.
Cody écoute la réponse en faisant des pluches avec la moquette et en regrettant que sur son portable il n’y ait pas de fil a triturer.
-Oui je sais !! Je t’expliquerais mieux les choses tout à l’heure… Là je ne peux vraiment pas te parler…
Nate remue dans son sommeil. Cody se rend compte qu’elle a oublié d’être discrète.
-Ecoutes Jeff…Je te laisse, Nate est en train de se réveiller. Oui je serais là comme d’habitude pour la séance de cette après-midi…
Non je ne sais pas quel mensonge inventer cette fois ci. Je trouverais bien !! Ne t’en fais pas… Allez salut !! A tout à l’heure…
Cody raccroche, pose son telephone sur la commode et prend une longue inspiration.Elle se prend la tête entre les mains. Cette situation devient vraiment trop difficile à gérer…
-Tu cherches une bonne idée de mensonge ?
Cody sursaute . Elle se retourne. Nate est réveillé. Très bien réveillé même. Il la regarde et on peut lire pas mal de déception dans son regard. Cody se mord la lèvre.
-Nate, je…
-Oui,coupe Nate,je t’ecoutes… Je suis très curieux de savoir qui est ce Jeff !!!

On se trouve donc dans la chambre de Cody.


Nate vient de surprendre une conversation téléphonique entre Cody et un mystérieux Jeff…
Cody se lève et sans répondre à Nate se dirige vers la fenêtre.
Elle écarte un rideau. Au loin, dehors,on peut apercevoir quelques élèves qui chahutent devant les cours de tennis
-Le bon vieux temps…Songe Cody…Tout était bien plus simple quand on avait 15 ans !
-Cody !! Je t’ai posé une question ! La relance Nate d’une voix calme mais ferme.
Qui est ce Jeff ? Et pourquoi tu devrais me mentir ?
-Nate… Cody se retourne l’air soudain très grave.Je…Je veux pas te mentir ! J’en suis incapable…
-C’est mal imité alors ! Murmure Nate d’une voix morne. Très mal imité même !
Cody reprend calmement :
-Est ce que tu est sur d’être prêt à entendre la vérité ?
-Bien sur. Murmure Nate de la même voix morne… Bien que je me doute déjà de ce que tu va m’apprendre…
Je suis nul en machines à laver,mais pas complètement stupide !!
-C’est tout sauf ce que tu crois…
Cody se rapproche et vient se rasseoir sur le lit à côté de Nate.
-Il vaut mieux que je commence par le début…
Nate hoche la tête.
-Vas y ! Je suis prêt à tout entendre tant que ce n’est pas ce que je pense…
-Ce n’est pas ce que tu penses ! Chuchote Cody.
Elle commence a parler…

Dans la cuisine…

Adena, Sebastien et Megan sont assis autour d’un déjeuner assez copieux.
Adena, la tête plongée dans son bol de chocolat à 0% n’a pas remarqué que sous ses yeux se déroule une discussion
silencieuse mais animée entre Megan et Sebastien.
-Qu’est ce qui se passait quand je suis arrivé tout à l’heure qui ait pu donner envie à Squib de prendre une douche froide ?
Semblent dire ses yeux .
Megan détourne le regard quelques instants. Puis refixe Sebastien d’un air de dire :
-C’est pas tes affaires ! Alors fini ton bol et arrete de me regarder en plissant des yeux comme ça on dirait un demeuré !!
-Eh oh ! S’emporte Sebastien à haute voix.
Megan sourit et se ressert un verre de lait.
-Qu’est ce qui se passe ? S’inquiète Adena.
-Rien Ady ! S’empresse de répondre Sebastien. Rien du tout.
-Oh… D’accord !
Adena replonge la tête dans son bol, visiblement pas plus intéressée que ça par ce qui aurait pu provoquer cette réaction chez Sebastien.
Megan regarde Adena,puis Sebastien. Elle lève les yeux au ciel en désignant l’obsédée du chocolat à 0%.
Sebastien a envie de rire mais se retient tant bien que mal.
C’est vrai qu’il l’aime sa petite Ady… Mais elle peut être parfois tellement distante et superficielle.
Squib sort de la salle de bain une serviette autour du cou.
-Allez qui vient courir avec moi ? J’ai besoin de me défouler !!
Adena sort une nouvelle fois la tête de son bol.Sebastien constate amusé qu’elle a une charmante moustache de chocolat.
-Je peux pas ! Je crois que je me suis foulé l’index des doigts de pieds !
-L’index des doigts de pied ? Interroge Sebastien amusé. Qu’est ce que c’est que cette trouvaille encore ?
-Ben je sais pas moi ! C’est pas comme ca qu’on appelle le doigt de pied à côté du pouce ??
-Euh… Lance Squib. Quand vous aurez fini de parler de vos pieds vous pourrez peut être répondre à ma question !!
-Moi non plus je ne viens pas Squiby !! J’ai promis à Cody de l’aider à faire des courses !!
Il faut bien qu’on mange pendant ces quelques jours !! C’est pas parce que certains ne mangent rien (regard en biais à Adena) qu’on doit se priver de nourriture…
-Comme c’est émouvant ! Se moque Squib… Les retrouvailles du prince de Paris et de la photographe au rayon surgelé /croques-monsieurs !! Comme c’est romantique ! Je crois que je vais y aller de ma petite larme !
Adena lui jette un regard noir qui veut tout dire.
-Bon Megan il ne reste plus que toi alors !! Squib lui lance affectueusement sa serviette sur l’épaule.
Prête à tater l’asphalte avec cousin Squiby ?
Megan jette un regard désespéré aux deux autres :
-Bon sang !! Dieu devait bien se faire chier le jour ou il a eu l’idée de créer Squib !
Sebastien éclate de rire. Adena n’a pas compris mais elle éclate également de rire.
Même Squib qui se sent d’humeur joyeuse se moque de bon cœur de son «propre cas ».
-Tu sais ma ptite Meg, Nobody’s Perfect !!
Sur cette belle (très belle) expression,il lui fait un clin d’œil et se dirige vers la porte d’entrée.
-Je t’attends dehors dans 5 minutes O’Connor !! Me fait pas attendre !!
-5 minutes !! Megan a crié. T’es fou Furlong je serais jamais prête !
Squib a déjà ouvert la porte. Il ne prend pas la peine de se retourner pour répondre :
-Tu seras prête ! J’ai confiance en toi petit Jedi.
Il sort et claque la porte.
Megan se retourne vers les deux autres :
-Mais c’est vraiment pas possible ! Ils lui mettaient quoi dans ses céréales ses parents quand il était petit ?
-Ils lui donnaient pas de céréales !! répond Sebastien. Je crois même qu’ils ne lui donnaient rien à manger… C’est triste à dire, mais la famine mène à la folie !! On a ici un exemple frappant qui illustre parfaitement cet adage !
Au bout du couloir à gauche une porte s’ouvre. Cody apparaît suivie de Nate.
On voit qu’elle a pleuré et, chose étonnante on peut noter que Nate y a aussi été de sa petite larme.
-Ben vous en faites une tête ! Lance Adena au jeune couple qui vient d’entrer dans la cuisine.
Cody ne répond rien. Nate se contente de murmurer :
-Si ca vous dérange pas on a pas très envie de parler ce matin !
Ils s’asseoient tout les deux et commencent à déjeuner en silence.
Megan remercie dieu secrètement. Si Squib s’etait trouvé dans la pièce il ne fait aucun doute qu’il y aurait été de sa petite blague :
-Ah ! ah ! Je vois que la nuit a été difficile hein !! Coquins !
Et il va de soi que Cody et Nate n’auraient pas du tout eu envie de rire à cette mauvaise vanne.
Après avoir remercié le créateur, Megan se dirige vers le placard ou elle a laissé ses habits à l’abandon la veille au soir, saisit un survetement,se cache dans la chambre du Docteur Myers pour l’enfiler et se dirige vers la porte en faisant un signe à ses camarades :
-On se voit tout à l’heure ! Si je ne suis pas morte de rire d’ici là !! Dévastée par la force comique de l’ami Squib !!
Sebastien hoche la tête compatissant.
-Courage Meg !! Tu en auras bien besoin !
Meg sortie, il ne reste plus dans la cuisine que 4 amis et un silence pesant.
Adena est toujours plongée la tête la première dans son bol.
A tel point que Sebastien commence à se demander si elle n’y aurait pas perdu quelque chose.
Nate et Cody continuent de déjeuner en silence.
Nate trempe machinalement un morceau de pain dans son café froid.
Cody sirote un verre de jus d’orange en regardant sans vraiment regarder le paysage par la fenetre.
-Tu lui as dit c’est ça ? Interroge du regard Sebastien qui a enfin réussi a capter celui de Cody.
Elle acquiesce. Il comprend mieux maintenant pourquoi la joie n’irradie pas leurs visages.
Adena comme de coutume n’a rien capté. Sebastien lui ne peut détourner son regard de Cody qui ne le regarde plus à présent.
Se plonger dans ses yeux lui rappelle tellement de belles choses,et de moins belles.
Mais il ne préfère retenir que les belles. Ils se sont mis d’accord implicitement à l’aéroport. Quand il l’a serrée dans ses bras il a compris que tout était oublié.
Du moins toutes les mauvaises choses. Maintenant il ne lui reste plus que les bons souvenirs, et ça fait bien longtemps que ca n’etait pas arrivé. Il profite de cette sensation.
Cody croise à nouveau son regard. Elle sourit. Il se demande si ça lui fait autant de bien qu’à lui que tout ait été oublié. Ce sourire suffit à sa réponse.
-Vous jouez à quoi avec vos sourires là ?
Adena qui décidément ne se réveille jamais au bon moment vient de sortir enfin la tête de son bol et l’à posé sur la table.
Cette question a tiré Nate de sa rêverie.
Il n’avait pas non plus remarqué l’etrange petit ballet des regards auquel se livraient le « Prince Français et la photographe »
Comme aurait dit Squib.
Mais la situation actuelle est bien plus grave, et Nate s’en fiche un peu des regards de connivence qui peuvent exister entre les deux amis…
Il retourne à sa tartine et son café. Seule Adena semble (pour une fois) attendre une réponse.
-Alors ? Tu m’expliques Seb ??? Te gênes pas pour moi surtout !!
-Ady !! Sebastien soupire. Fais pas ta jalouse !! On peut échanger des sourires avec les gens sans
qu’il y ait forcément anguille sous roche quand même ! Non ?
Adena qui sait qu’il faut qu’elle se détache de cette jalousie maladive qu’on lui reproche sans cesse, secoue la tête et répond.
-Oui… Excuse moi… Excusez moi… Je sais que je peux être tellement embêtante parfois.
-Oh oui !!! Songe Sebastien, qui au lieu de répondre par cette vérité dérangeante affirme de
sa plus douce voix. Mais c’est ce qui fait ton charme Ady…
L’archer a décoché sa flèche pile en plein cœur. Adena se sent plus .
Elle se lève et vient déposer un bon gros baiser sur la bouche de son Cupidon.
-Mpmmmph…Ady !! Sebastien vient de manquer de s’etouffer avec un bout de sa tartine. Préviens moi quand tu te sens prise d’une inspiration séductrice.
Adena s’ecarte, s’essuie la bouche avec une serviette en papier…
-Tes miettes vont gacher mon maquillage de nuit Seb !! T’abuses !!
-Quel monde cruel ma ptite Ady !! Se moque Sebastien !
Adena est vexée. Elle ne prononcera plus un mot du repas… Plus personne d’ailleurs ne prononcera un mot…

Deux heures plus tard. Cody et Sebastien sont dans le parc de Cascadia et se dirigent vers la voiture du Docteur Myers.

-Si tu permets Cody !! Demande Sebastien, je préfererais conduire !! J’aimerai arriver entier au supermarché !!
-Moqueur va !! Cody lui donne un coup de coude dans les cotes. Mais pas vexée pour un sou, elle lui remet le trousseau de clefs de bon cœur.
Ils arrivent près de la partie boisée du parc.
-Au fait Cody… Comment Nate a pris la chose ? Il avait l’air complètement dévasté au petit déjeuner.
-Il l’a mal pris…il s’inquiète surtout… C’est compréhensible quand on sait que…
-Whouaaaaah !!! J’en étais sur !!
Sebastien a poussé un cri qui a manqué de décrocher un tympan à Cody.
-T’es fou Seb !! Je te parlais je te signale… Puis elle suit le regard de Sebastien… Oh ben ça alors !!
-Ouais !! Acquiesce Sebastien en riant !! Ce que j’aimerais faire mon footing de cette façon…
Quelques mètres plus bas, près du muret qui sépare Cascadia de la campagne environnante, Megan et Squib sont appuyés contre un arbre et s’embrassent avec bien plus de passion que tout ce qu’ ont pu voir les deux jeunes gens dans toute leur courte vie.
-Ah ben ça !! Chuchote Cody.... C’est la meilleure !!!

Au supermarché… Cody et Sebastien discutent au rayon surgelés. Squib aurait il eu des talents de devin ??

-Tu ne m’avais pas parlé d’eux dans ta lettre !!
Cody vient d’attraper un lot de plats préparés et le ton sur lequel elle vient de prononcer cette phrase n’a rien de rancunier. Elle est juste encore sous le choc de cette « chose » qu’elle n’aurait jamais cru possible.
-Je sais pas si tu te rappelles Cody, répond Sebastien en barrant « plats cuisinés » de la liste de course, mais dans ma dernière lettre je t’ai dit que je ne voulais plus jamais entendre parler de toi… Ca laissait peu de place à la rubrique courrier du cœur tu vois !! Et puis que dire au sujet de Meg et Squib !! Je comprends pas mieux les choses que toi !! Un instant ils ont l’air prêt à se sauter à la gorge et à se battre et l’instant d’après on les retrouve en plein dans ce genre de délires passionels !! Et tout les deux nous jurent qu’il ne s’est jamais rien passé entre eux et qu’on divague !! Je sais plus trop quoi croire moi !!
-J’avais presque oublié… Murmure Cody.
-Oublié quoi ? Sebastien se penche pour attraper un sac plastique qui tente une fuite désespérée vers la porte de secours.
-Qu’on ne se parlait plus depuis deux mois. Et pourtant ces deux mois m’ont semblés interminables !!
-Si je me rappelle bien, tu venais juste d’apprendre que…Enfin, ce que tu as dit à Nate ce matin…Je suis étonné que tu aies pu lui mentir si longtemps…Ca a l’air tellement fort entre vous… Sebastien baisse la tête gêné et un peu déprimé par cette vérité qui fait mal… Et,comment il l’a pris ? Je sais que je t’ai déjà posé la question mais on a comme qui dirait été interrompus par l’urgence de la situation MegoSquibyenne !
Cody sourit, mais son esprit est ailleurs.
-Ca a été très dur !! Tu aurais été dans ma chambre ce matin tu aurais eu l’impression d’assister à la diffusion d’un très mauvais soap américain. Il ne veut pas que j’y aille… Mais tout est déjà arrangé et Jeff m’a dit qu’on part dans 3 jours !
-Jeff ?
-Le major de la dernière promo !! C’est lui qui prépare tout les nouveaux élèves à ce qui les attend ! Il est en ville depuis une semaine !! Il est super !! Même s’il n’a pas arrêté de me conseiller de tout raconter à Nate…
-Et il n’avait pas tort !
-Je sais !! Mais j’ai tout fait pour reculer ce moment !! Pour qu’on profite au maximum du temps qui nous reste…
-Parce que tu crois, la coupe Sebastien, que ca aurait été plus simple de faire ta valise en cachette et de t’enfuir en lui laissant un mot : « Je suis partie pour toujours ! Ravie de t’avoir connu ! »
-Toujours !! N’exagères pas Sebastien !! C’est l’affaire tout au plus de 2 ans !
-2 ans c’est long !! Surtout quand on a vingt ans !
-Tu dis ça pour me remonter le moral ?
Cody est sur le point de s’emporter. Sebastien se mettrait des claques devant tant d’idiotie :
-Cody je… Je suis vraiment trop stupide !! Bien sur que 2 ans c’est long. Mais Nate t’attendra ! C’est la chance de ta vie cette école ! Et puis il viendra te voir aux vacances et pendant les longs week-ends et…
-Non ! L’interrompt Cody.
-Non ? S’étonne Sébastien.
-Non ! Répete Cody. Lui et moi on s’est mis d’accord à ce sujet. Je crois pas et lui non plus qu’on pourrait survivre s’il vient me rendre visite et puis qu’il repart aussi vite qu’il est arrivé. J’aurais pas la force de le relaisser partir à chaque fois. Je pourrais faire une bêtise et quitter l’école… Comme je l’ai déjà fait dans le temps pour Squib…
-Mais c’est bien pire de ne pas le voir du tout non ?
-Je sais…Cody a les yeux humides à présent… Mais qu’est ce que tu veux que je fasses ! Je crève d’envie de rester ici ! De tout quitter pour lui… D’abandonner ces rêves ridicules… Tu crois que c’est une décision que j’ai prise à la légere… J’arriverai jamais à me faire à l’idée que je vais devoir me réveiller plus de 700 fois sans le sentir près de moi… Que j’aurais plus personne à serrer dans mes bras… Que pendant ces 700 jours,700 filles auront le temps de lui tourner autour !! Qu’il aura 700 occasions de se laisser tenter… Quel jeune de 20 ans tiendrait deux ans à attendre sa petite amie ? Ca existe pas ce genre d’histoires !! A part peut etre dans les films…Bien sur qu’on s’est promis de s’aimer quand même, de se retrouver à mon retour,de s’ecrire, de s’appeler… Mais on sait bien tout les deux que ca tiendra deux mois …
Sebastien écoute sans rien dire, il ne sait pas quoi dire pour réconforter Cody. Elle poursuit :
-Et puis il y a une fille…Cette fille du laboratoire d’analyses… Il me dit qu’il ne ressent rien pour elle, mais je sais très bien qu’il me ment. Il m’aime… Je sais bien qu’il m’aime. Mais entre elle et lui il se passe quelque chose que j’arriverais pas à décrire… Une espèce d’alchimie.La même espèce d’alchimie qu’entre…
Elle s’interrompt avant de finir une phrase qui pourrait etre lourde en conséquence. Elle le regarde, il la fixe intensément. Il a très bien compris de quoi elle veut parler…
-Oui… Le même genre d’alchimie qu’il y a eu entre toi et moi… Autrefois…
Cody hoche la tête puis répond sur un ton peu convaincu :
-Oui autrefois… Avant…
-Il y a longtemps… surenchérit Sebastien tout aussi peu convaincu.
Il n’a même pas remarqué que sa main s’etait posée sur celle de Cody qui tient le caddie pendant cette discussion…Il regarde sa main,puis lève la tête vers Cody et constate qu’elle aussi observe leurs de mains entremelées. Elle relève la tête et le regarde gêné. D’un même geste maladroit ils s’empressent de retirer leurs mains du caddie.
-Euh… Cody begaie… Tu..t-t-t’occupes de… des…du.. de la viande…et moi je…enfin je vais m’occuper des…de…enfin du lait quoi…
-Ok !! Je te laisse le caddie et on se retrouve ici dans deux minutes.
Sur ces mots Sebastien se retourne et disparaît dans le rayon charcuterie.

Chez les Myers. Adena et Nate sont devant la télé. Adena se fait les ongles et Nate, un mouchoir à la main est visiblement très touché par le soap espagnol qui passe à cette heure matinale.

-Mais c’est pas possible !! Nate s’essuie les yeux. Pourquoi Pablota Del Toros doit a tout prix quitter Diego et le laisser seul pour s’occuper des enfants !! Les pauvres petites Lola et Cunchita !! Que vont elles devenir ces gamines ? Cette série est d’une cruauté…
Adena secoue son pied droit pour faire sécher le vernis.
-T’en fait pas Nate, j’ai déjà vu tout les épisodes. A la fin de la saison, Diego va retrouver Pablota et ils vont se remettre ensembles !! Mais avant ça, Mamarguarita la mère de Diego aura conditionné les petites Lola et Cunchita qui ne voudront plus parler à leur mère…
-Mais c’est dégueulasse !! Nate indigné s’est même levé du canapé. Elle est pas sympa mamie Mamarguarita !!
-Et encore tu n’as pas vu Mamie Pizzakatfromage !! Celle là est encore pire !! En plus elle ne ressemble à rien, on dirait bien que son chirurgien a totalement loupé son lifting !!
Nate se rassoit et sert très fort un coussin. Sur le petit écran, la scène de rupture entre Pablota et Diego atteint son paroxysme.
-Pablotaaaaaaa ! Hurle Diego à gorge déployée… Tu sais que je t’ai toujours aimée !!
Une larme coule sur ses joues. Pablota dévisage Diego et murmure la voix tremblotante :
-Si je ne t’avais pas trouvé au lit avec la cousine de la sœur de la grand-tante de ma mère j’aurais pu te pardonner !! Mais là c’est trop dur. (elle porte une main à son front)… Oh rage ! Oh désespoir… Oh infidélité ennemie…
Diego se jette à ses pieds…Mais Pablota lui donne un coup de jupon dans le visage et part quittant un Diego la lèvre en sang…
-La garce !! Elle avait caché des briques sous sa jupe… Grogne t’il en s’essuyant la joue du revers de sa chemise de flamenco.
Nate est tout aussi énervé sur son canapé :
-La garce !! C’est injuste ce qui arrive au pauvre Diego… T’est pas d’accord Adena ?
Mais Adena ne l’ecoute plus. Elle s’est levée et se promène en marchant sur les talons et passe sans arret devant la fenetre en esperant que les courants d’air vont accélérer le sechage de vernis.
-C’est fou ça !! Sur la boite ils disaient que ce vernis sèche en 1 minute.Ca fait déjà au moins une minute trente.
Nate a un sursaut de retour à la réalité. Il jette un œil a la télé, puis à Adena… Et se rend compte de ce qui vient de se passer. Il est devant un soap en train d’ecouter Adena se plaindre au sujet de ses doigts de pieds…
Il se lève et part vers la chambre de Cody en courant !!
-Elle est folle… Cette fille est folle… Elle m’a gouroutisé ! Vingt minutes avec elle et je me retrouve dans cet état…
Il continue à parler, mais il est entré et à poussé la porte… Adena ne perçoit plus qu’un murmure lointain. Son portable sonne alors, elle le sort de son sac à main d’intérieur et en s’appercevant du numéro de l’appelant jette un regard alentour pour s’assurer que personne ne l’observe…Elle décroche :
-T’es fou de m’appeler ici !! Je t’ai dit de me laisser t’appeler… On est à peine arrivés que tu me sautes dessus !!
Elle entend les voix de Cody et Sebastien qui rentrent des courses.
-De toute façon je dois te laisser. On se retrouve tout à l’heure derrière le cours désaffecté… Oui… Toi aussi tu m’as manqué !! Je t’aime… Bizzes…
Elle raccroche pile à temps pour accueillir les valeureux chasseurs de nourriture.
-Hugh ! lance Sebastien en entrant !! Nous ramener nourriture pour hommes des cavernes.
-Moi pas avoir le temps de plaisanter avec vous ! Lance Cody qui dépose ses sacs sur la table et se dirige vers sa chambre. Moi vouloir retrouver homme des grottes à moi…
-Je te préviens lance Adena, je sais pas ce que tu lui as fait, mais il a vraiment pêté un cable ton homme des grottes et je crois que…
Elle s’interrompt devant le regard noir que lui jette Sebastien.
Au même moment la porte s’ouvre et laisse apparaître Megan et Squib , tout les deux en sueur et complètement échevelés .
-Pfiuu !! Squib pousse un cri de soulagement et se jette sur la première chaise venue. C’etait épuisant. Ca faisait longtemps que je ne m’etais pas autant dépensé.
Megan ne prononce aucun mot et se dirige en silence vers la salle de bain.
-Tu m’etonnes ptit Squiby !! Tu m’etonnes !! Lance Sebastien en lui faisant un petit clin d’œil… Ca a même du être érintant !!

La cuisine . Sebastien et Adena rangent les courses. Squib est sous la douche (encore),Cody et Nate sont dans la chambre de Cody . Megan est sortie tater un peu de la balle sur le cours désaffecté…

-Passes moi le sel !
Sebastien, debout sur une chaise,la tête dans le placard tend la main en direction d’Adena.
Pas de réponse. Adena a l’air ailleurs et jette des coups d’œil furtifs en direction de la fenêtre.
-Ady, le sel !! Insiste Sebastien.
Elle sursaute.
-Oh…Oui le sel…Euh tiens…
Elle lui tend un boite en carton bleue. Sebastien l’attrape,regarde la boite,puis Adena qui a de nouveau repris son observation de la fenetre.
-Qu’est ce que tu veux que je fasse avec du poisson pané ! Ca va au congelateur ! Pas dans le placard…
Deuxième réveil d’Adena.
-Oh euh…oui je suis désolée… Elle se retourne et attrape sa veste qui est posée sur la
table….Euh…Je vais sortir Seb….A vrai dire ,je suis un peu fatiguée…
-Fatiguée !! Mais tu n’as rien fait du tout et tu…
Mais Adena ne l’ecoute déjà plus. Elle est sortie assez précipitament de la pièce tel un enfant qui vient d’obtenir la permission de sortir et qui a peur que sa mère ne change d’avis…
-Ady !! Tu peux m’aider quand même ! S’epoumonne en vain Sebastien.Mais c’est trop tard. Il entend la porte d’entrée se refermer.Adena est partie.
Il descend de sa chaise.Observe le sac de courses qui est encore plein et jette un coup d’œil par la fenetre. Il voit Adena passer précipitament,contourner la maison des Myers et se diriger vers le cours désaffecté.
-Ben ça c’est la meilleure ! Note t’il avec amertume. Et qui va s’occuper de tout ranger ?
Le petit Seb,comme d’habitude !! (Il lève les yeux au ciel.) Ah les femmes j’vous jure !!

Dehors.

Adena se dirige prestement en direction du cours désaffecté. Elle constate avec émotion qu’il n’a pas changé d’un pouce depuis leur départ. Tellement de souvenirs sont rattachés à cet endroit. Avec un petit effort d’imagination elle peut même y voir Squib et Sebastien se disputant lors de la fameuse partie de tennis qui avait scellé leur amitié à tous,Cody qui prend des photos,Sunny qui se cache dans le vieux bus pour les espionner,ou même encore Megan qui tape des balles de toutes ses forces contre le vieux mur du court…Elle ferme les yeux pour chasser ces souvenirs de son esprit.
-Le passé est le passé ! Tente t’elle de se convaincre.
Lorsqu’elle ouvre les yeux l’image de Megan cognant de toutes ses forces contre le mur ne l’a pas quittée.Elle se frotte les yeux.
-Eh bien ma pauvre Ady,se murmure t’elle à elle même , il faut dormir moins tard le soir, tu commences à divaguer.
Mais alors qu’elle s’est tellement frottés les yeux au point de les avoir tout rouges elle se rend compte que l’image de Megan est toujours présente. Cette dernière se retourne d’ailleurs et lui fait un petit signe de la main.
-Viens Adena, j’ai besoin d’une partenaire !!
Adena se tape le front. Quelle idiote elle fait décidément. Ce n’est pas la Megan de 15 ans qui se tient devant elle, mais belle et bien la Megan d’aujourd’hui,la Megan de 20 ans, qui est d’ailleurs devenue une très belle jeune femme.Elle lui répond d’un grand signe de la main et s’approche d’elle.
Mais elle se rappelle tout à coup la raison de sa venue sur le cours, et la présence de Megan risque bien de tout gacher.
-Zut ! Chuchote t’elle. Elle aurait pu choisir une autre heure pour se défouler.
Mais ell